Nouvelle étape / suite de « Nouvelle vie »

Histoires de lesbiennes
Une histoire d’amour entre femmes, belle et vraie

lesbi, goudou, bisexuelle, lgbt, amour saphique, lesbich

Déjà 164 jours, soit près de 5 mois et demi, depuis notre première soirée sur internet. Déjà 144 jours soit presque 5 mois depuis notre premier vrai baiser. Et tous ces jours n’étaient que pur bonheur. Bien sûr, je suis rentrée comme prévu après mes 3 premiers jours avec elle. Mais je suis revenue ensuite 6 jours, puis 9. Et ensuite, c’est elle qui est venue. Une fois. Deux fois.

On ne se voit pas souvent mais les moments qu’on passe ensemble ne font que renforcer ce sentiment de bien-être, de bonheur total, de paradis qu’on ressent au fond de nous. On sait où en sont nos sentiments. Nous avons beaucoup évolué toutes les deux, agrandi notre amour à un point incroyable, basé sur le partage et la communication.

On a appris beaucoup l’une de l’autre mais aussi sur nous-même. Elle sait comment faire fuir mes démons intérieurs, même s’ils reviennent par moment, je sais qu’elle est là et qu’elle ne me laissera pas. Avec elle, je veux gravir tous les obstacles qui viendront se mêler à notre avenir. Rien ni personne ne nous empêchera de construire notre paradis ensemble. Nous sommes éternelles, nous sommes puissantes. Plus fortes à deux.

Plus fortes à deux… C’est ce que je lui répète souvent. A chaque obstacle, à chaque peur, à chaque aveu. C’est tellement vrai. J’ai cette impression que rien ne peut m’atteindre, rien ne peut nous atteindre quand on est toutes les deux.

Ce soir est encore une de ces soirées où on se retrouve dans notre paradis. On est ensemble. Elle est près de moi. Elle est dans mes bras. Je me nourris de ses sourires, de sa voix qui me parle. Elle me dit qu’elle m’aime, qu’elle n’a jamais ressenti ça auparavant, que je suis l’amour de sa vie et qu’elle veut faire sa vie avec moi. Des mots répétés tout le temps mais qui sont toujours aussi beaux et qui font tellement d’effet. Elle me regarde. Je la regarde. Je souris et je lui dis que je ressens la même chose.

Je la sens trembler. Je pense au froid. Son regard m’hypnotise. Elle est si belle et je fonds complètement quand elle me regarde avec ses yeux pleins d’amour et de tendresse. Je vois cette étincelle briller dans ses yeux.

Je l’aime tellement. Je suis complètement dingue d’elle et je sais que je ne passerai pas ma vie sans elle. Je sais qu’elle ressent la même chose. On parle souvent de nos sentiments, de nos expériences, on partage tout sans barrières. On parle du futur. J’aime ces moments de complicité, ces moments de rêveries. On parle souvent de nos rêves d’avenir, de nos petits flashs. On s’invente une vie de famille ensemble, dans une grande maison avec un jardin, des chiens, des chats, des cochons d’inde et surtout, deux enfants. Une fille et un garçon.

Il est près de 4h du matin et on ne dort toujours pas. On parle. J’aime ces nuits de longues conversations. Mais ce soir est spécial. Plus que spécial.

Elle me fixe sans rien dire pendant un moment. Et d’un coup, elle me parle.

« Mon amour »

Je réagis de suite et lève ma tête vers elle pour fixer ses yeux.

« Est-ce que tu veux m’épouser ? »

Je sens mon cœur exploser dans ma poitrine. Est-ce que j’ai bien entendu ? Est-ce qu’elle est sérieuse ? Est-ce qu’elle me dit ça comme ça ? On a déjà parlé de mariage. On a dit que ça arriverait certainement. Qu’on le voulait à fond. Mais… Là maintenant… est-ce que c’est une vraie demande officielle, comme ça d’un coup ?

Je me rends compte que je la regarde avec des grands yeux. Elle doit se demander pourquoi je ne réponds pas de suite. Je suis sûre qu’elle se dit que j’hésite. Pourtant non. J’avais déjà pensé à ce moment et je savais quelle réponse j’allais donner. Je suis sûre de moi, pour une fois dans ma vie. Non mon amour, je n’hésite pas, je veux juste imprégner ce moment en moi, être sûre que je ne rêve pas.

Il est temps de réagir, de prendre ma vie en main, d’avoir l’avenir dont je rêve depuis des mois, avec elle. Je la serre contre moi.

« Plus que tout » j’arrive à dire vaguement.

On s’embrasse, on se serre l’une contre l’autre. C’est un moment indescriptible. Tous les sentiments décuplent encore et encore. Tout devient encore plus fort. Je me rends compte qu’on est fiancées maintenant. Je suis comme folle. Je n’arrête pas d’entendre encore et encore sa voix qui me demande en mariage. Et je ne peux m’empêcher de répéter « oui » plusieurs fois.

Parce que oui je veux. Je veux devenir sa femme. Je veux finir ma vie près d’elle. Je sais que ma vie lui appartient. Je le savais déjà avant cette demande et j’en suis encore plus sûre maintenant. On va pouvoir réaliser nos rêves. Notre amour est encore plus immense maintenant.

On se regarde. On s’embrasse. On se regarde. Elle m’explique qu’il faudra attendre la fin de ces études. 3 ans environ. 3 ans c’est long mais en même temps c’est rien. Ca va nous laisser le temps de se préparer. Ca va me laisser le temps de gagner de l’argent et de pouvoir m’installer près de chez elle. Ca va lui donner le temps de finir ses études sans contraintes. Ca va nous donner le temps de nous habituer à vivre ensemble, d’abord par petites périodes comme on le fait déjà depuis 5 mois jusqu’au jour où on pourra se voir tous les jours.

Elle rit en me disant qu’elle tremble tellement elle avait peur. J’apprends que ça fait 3 jours qu’elle cherche à me le demander. Je suis émue. Je ne m’attendais pas à ça et encore moins ce soir. Je ne m’y attendais pas et en même temps je l’espérais.

Maintenant, je sais. Je sais qu’on va finir ensemble. J’en suis plus que sûre. Pas que je doutais avant cela mais tout est clair maintenant. Même quand elle repartira, je me sentirai moins seule. Je n’arrête pas de me dire « on est fiancées, on est fiancées » et je souris bêtement à chaque fois que je revis cette nuit dans ma tête.

Je ne sais pas ce que sera la suite. Je ne sais pas comment va encore évoluer notre amour mais je suis sûre qu’il sera beau et fort. En tout cas, je ferai tout pour. Comme je ferai tout pour la garder près de moi toute la vie. Peu importe les obstacles qui viendront maintenant, nous sommes fortes. Nous sommes éternelles. Plus fortes à deux…

Texte: Yulvolk
Image illustration: © Michael Ireland – Fotolia.com

Contacter nos auteurs: contact@ainsi-soient-elles.com

Une histoire lesbienne belle et vraie sur Ainsi Soient-Elles.

Amours saphiques, fictions lesbiennes, , amours lesbiens, persons la tête, et lançons nous dans l’aventure.