Sous le soleil

lesbienne française, goudou, femme lesbienne
Version vidéo du texte disponible ici

A nouveau le bruit de la vague se brisant et venant mourir à quelques mètres de moi. Il n’y a que quelques minutes que nous nous sommes arrêtées et étendues à même le sable. Nous avons franchi le petit cordon dunaire de cette plage des Landes, marché sans parler en longeant le bord des vagues pour nous éloigner de la zone qui à cette heure de la fin de journée est encore noire de monde.

Nous étions enfin arrivées à cette partie de la plage où quelques corps nus, plus tous jeunes, signalaient que nous étions entrées dans la partie naturiste de ce bord de mer.

Marie avait jeté un œil circulaire puis sans dire un mot, s’était assise et finalement allongée là, en fermant les yeux.

Trouver le bon endroit. Cela voulait dire pour Marie éviter de se retrouver observée comme une bête curieuse parce qu’elle était là sur une plage en me tenant la main. S’affranchir du regard carnassier des bandes d’adolescents qui passaient devant nous et tentaient leur chance en nous demandant si nous avions une cigarette.

Nous sommes enfin seules, allongées l’une à côté de l’autre, les yeux clos. A nouveau le bruit d’une vague. A cette heure de la mi-journée, le soleil signe une trêve avec la brise de mer.

Sa douce chaleur me fait plonger dans un bain hypnotique dont n’émerge que le bruit régulier des vagues. A peine une respiration. La sensation de me départir de toute tension de la vie d’avant cet instant. Je sens chacun de ses rayons se disloquer dans mon être et répandre des couleurs au plus profond de moi.

Inscris-toi pour recevoir les nouvelles histoires
d'Ainsi soient-elles

 

récit érotique lesbien, homosexualité féminineet télécharge gratuitement

la nouvelle érotique lesbienne

"Une après-midi entre amies"

 

Tes coordonnées nous servirons uniquement à t'informer de la mise en ligne de nouveaux textes.

A chaque fois c’est pareil, cette impression de renaître et d’avoir effacé toute trace des tumultes d’avant.

La naissance. Je tourne les yeux vers Marie qui s’est rassise et regarde vers l’horizon. La naissance, c’est maintenant que je dois lui en parler. Il y a mille manières de naître dans ce monde. On peut naître et renaitre dans les bras des parents qui vous adoptent. On naît chaque jour dans la bienveillance de ceux qui nous aiment. Un homme peut d’un geste reconnaitre l’enfant qu’une mère lui désigne, quel qu’il soit… Ca à l’air si simple cette faculté de choisir de faire vivre.

Qu’est-ce qu’elle en penserait, Marie si nous n’étions plus deux ? Au fond nous sommes pareilles toutes les deux. Nous orbitons autour du petit soleil que nous nous sommes créées. Une quiétude qui tient de la mécanique céleste. Ferait-elle de la place à quelqu’un d’autre ? Le soleil, prodigue, me dit « Vis, partage, fais grandir ». Lui dit-il la même chose ?

Je suis encore sous l’effet des derniers rayons du soleil quand Marie se lève, avant que je n’aie eu le temps d’ouvrir la bouche. Elle remonte vers la dune en me disant « Viens, le spectacle est toujours plus beau de là-haut ».

Je lui emboite le pas. A défaut de pouvoir aborder le sujet, je lance quelques cailloux pour tâter le terrain.

« C’est dommage que tes parents n’aient plus leur maison par ici. Ça te dirait pas qu’on cherche dans le coin un petit truc ? Moi j’aimerais bien, un petit jardin, un chien… »

Nous étions arrivées au sommet de la dune, juste avant les derniers feux.

« On pourrait même avoir autre chose qu’un chien » me dit-elle, sans regarder le soleil qui plongeait dans la mer.

FIN

Pour encourager nos auteurs, laisse ton commentaire ci-dessous!

Texte: Lia Fernet
Image illustration: ©   Olha Shtepa – 123rf

Inscris-toi pour recevoir les nouvelles histoires
d'Ainsi soient-elles

 

récit érotique lesbien, homosexualité féminineet télécharge gratuitement

la nouvelle érotique lesbienne

"Une après-midi entre amies"

 

Tes coordonnées nous servirons uniquement à t'informer de la mise en ligne de nouveaux textes.

Ainsi soient-elles, Une maison d’édition lesbienne en ligne, pour parler de tous les sujets qui nous touchent, comme l’homoparentalité, au travers de fictions lesbiennes ou de témoignages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *